• Reiner Schurmann Le principe d'anarchie.

    REINER SCHUMANN LE PRINCIPE D ANARCHIE

    Comprendre Heidegger, ce serait comprendre comment l'enjeu de la philosophie, «l'être», a affaire au temps : comment l'être lui-même est compris comme temps. Avec ce qui en découle d'exigences tant pour l'agir que pour la pensée.
    A la question «que faire? », Heidegger a-t-il donc une réponse?
    Oui, à condition d'entendre que la métaphysique occidentale est un système clos. Si l'on tient pour acquise cette clôture - si notre âge technologique achève l'histoire qui s'est inaugurée avec les Grecs -, la tâche de la pensée consistera à subvertir les référents qui furent tenus, au cours de cette histoire, pour suprêmes. Au regard d'une lecture rétrospective - d'une déconstruction -, ces principes époquaux dépérissent, «ils perdent leur force constructrice et deviennent néant ». Dans l'économie de la présence où nous vivons, la fonction de la pensée ne peut plus être de légitimer la praxis en la mesurant à quelque arche la pensée et l'agir peuvent alors devenir an-archiques.
    Aussi la réponse à la question de l'agir n'est-elle pas différente de la réponse à la question de l'être. Ici comme là, ce qui est en cause, c'est l'autorité des instances dernières qui légitiment ce qui peut se dire et se faire. Par où ce livre, fondé sur une lecture exhaustive des écrits de Heidegger, constitue, en même temps que la réponse à un problème demeuré jusqu'à lui inabordé, une somme sur une pensée dont les ultimes enjeux sont ici élaborés.

    Reiner Schürmann
    Né à Amsterdam, de parents allemands, en 1941. Docteur es-lettres. Professeur de philosophie et chef de département à la New School for Social Research, New York. A publié Maître Eckhart ou la joie errante (Denoél, 1972) et un récit, Les Origines (Fayard, 1976).
    « Vaccination : erreur medicale du siecle.JACK KEROUAC Les Souterrains. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter