• Migrations et mémoire germaniques en Amérique latine : Contribution à l'étude de l'expansion allemande outre-mer Jean-Pierre Blancpain

     

    Présentation de l'éditeur

     

    Dans l’expansion européenne hors d’Europe, les Allemands sont des tard venus. Leur rôle est mince en Amérique latine avant le somptueux inventaire de Humboldt.

    C’est une Allemagne inquiète, intelligente, de tradition piétiste, libérale ou démocratique qui, par contingents pionniers opiniâtres, armés de la hache et du Livre, aborde, conquiert et métamorphose, dès 1820, les régions marginales ou enclavées d’Etats latino-américains inachevés : Rio Grande du Sud brésilien, entre Rios argentins, Paraguay cadavériques, Chili des Lacs effacé des mémoires.

    Souabes, Hessois, Saxons, Tyroliens, Vieux-Bavarois, Allemands du Danube et de Russie illustrent ici les modes d’expression privilégiés et complémentaires de la plus vieille germanité par la langue, l’école, le credo, la vie associative grâce à une endogamie sans faille et à des coefficients d’accroissement démographique qui étonnent.

    Le nationalisme allemand verra, de 1885 à 1945, ces germanophones obstinés comme des Sud-Américains accidentels, donc récupérables, la réponse des intéressés n’étant pas toujours celle que l’observateur étranger leur attribue trop légèrement.

    Emigration, colonisation, vitalité du Deutschtum, réseaux de transmission d’une culture : tout contribue à faire de la mémoire allemande en Amérique latine un raccourci épique de l’expression européenne outre-mer.

     

     

    L'auteur vu par l'éditeur

    Jean-Pierre Blancpain, historien, est spécialiste du Chili et des migrations européennes vers l'Amérique du Sud.

    « Les Français de Philippe V : Un modèle nouveau pour gouverner l'Espagne 1700-1724 Catherine Désos Erckmann-Chatrian au carrefour du fantastique, suivi de "Histoires et contes fantastiques" par Émile Erckmann-Chatrian Eric Lysoe (Sous la direction de) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter