• Littérature et théorie de la connaissance - 1890-1935 / Literatur und Erkenntnistheorie - 1890-1935 - Christine Maillard

    La question des relations entre la littérature et les divers domaines du savoir est d'une pertinence particulière pour les premières décennies du XXe siècle, période de " révolutions scientifiques " tant dans les sciences de la nature que dans les sciences humaines, qui apporte aussi de nouvelles approches dans la réflexion sur la connaissance, ses possibilités et ses limites. Les œuvres narratives de Robert Musil, Thomas Mann ou Hermann Broch, mais aussi
    de nombreux autres écrivains, s'inscrivent dans un débat avec la philosophie et l'épistémologie des sciences Elles proposent également des modèles proprement littéraires d'une théorie de la connaissance. Les travaux réunis dans ce volume, consacrés à la littérature narrative de l'espace germanophone du premier tiers du XXe siècle et à ses contextes, étudient la construction de la réalité que proposent les œuvres de l'époque dans leurs relations aux théories contemporaines de la perception, de la cognition et de la connaissance.

     

     

     

    « Les Dredis de Tom Soluble. La naissance de la mardité : Une théologie catholique à l'âge totalitaire - Pie XI (1922 - 1939) - Fabrice Bouthillon »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter