• JACK KEROUAC Le vagabond solitaire

    JACK KEROUAC  Le vagabond solitaire

    Le vagabond solitaire, c'est : « un recueil de morceaux... qui ont été rassemblés ici parce qu ils ont un thème commun : le voyage. » Ces pérégrinations recouvrent les Etats Unis du nord au sud et d'est en ouest, le Mexique et une partie de l'Europe dont la France, que Jack Kerouac considère comme sa seconde patrie.
    Tour à tour cheminot en Californie. aide-cuisinier sur un cargo, flâneur avec les beatniks de New York, Jack Kerouac part à l'aventure et déclare qu'« il n'est rien de plus noble que de s'accommoder des quelques désagréments que nous apportent les serpents et la poussière, pour jouir de la liberté absolue». Cette liberté, Kerouac la trouve tout à la fois dans la rupture avec la conformité, dans un rejet définitif du passé et du futur et c'est le voyage qui la lui révèle. Car la route est pure, et c'est un lieu mystique qui unit tous les hommes en les rapprochant de la nature.
    Parce qu'il clame sa foi dans la vie errante, l'auteur de Sur la route rejoint la lignée d'un vagabond célèbre, Walt Whitman.
    Malgré la diversité des expériences de l'auteur, malgré la multiplicité des lieux qu'il traverse, Le vagabond solitaire n'en garde pas moins une unité fondamentale, car tout au long de l'ouvrage son intention première reste présente faire une oeuvre empreinte d'une étrange et sauvage poésie.
    Jack Kerouac est né en 1922 à Lowell, Massachusetts, dans une famille d'origine canadienne-française.
    Son premier livre, The town and the city, paraît en 1950. Kerouac met ensuite au point une technique nouvelle, très spontanée, à laquelle on a donné le nom de littérature de l'instant, et devient chef de file de sa génération, dite la beat generation. En 1957, après avoir remis à son éditeur l'ouvrage qui devait le rendre célèbre, Sur la route, il part pour Mexico, Londres, Paris, Tanger. Il revient aux U.S.A. et s'installe à Big Sur, sur la côte du Pacifique. Revenu sur la côte Est, il vit avec sa mère à Long Island, où il est mort en 1969.
    « JACK KEROUAC Les Souterrains.JACQUES BOUVERESSE Wittgenstein LA RIME ET LA RAISON »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter