• Collections de l'Université de Haute-Alsace • Centre de Recherche sur l'Europe littéraire Les chemins de Gustave Roud Sous la direction de Peter Schnyder

    Gustave Roud (1897-1976) est une des grandes voix de la poésie romande, l’équivalent de ce que Charles-Ferdinand Ramuz a été pour le roman. À ses textes en prose, d’Adieu à Requiem, de L’Essai pour un paradis à Air de la solitude ou Campagne perdue, s’ajoute une œuvre de traducteur remarquable par sa qualité (Hölderlin, Novalis, Rilke, Trakl). Roud a influencé bien des poètes romands : Anne Perrier, Maurice Chappaz, Jacques Chessex, Philippe Jaccottet et Pierre-Alain Tâche qui donne, dans cet ouvrage, un témoignage inédit : « Visites d’un jeune poète à Gustave Roud », complété par des extraits du Journal inédit de Roud.
    Le mérite de Gustave Roud tient à une transposition poétique perpendiculaire au moment vécu. Elle se fait par le recours à une langue mélodieuse, charnelle, tendue vers un équilibre phonétique aux contours arrondis, mais traversée de tensions extrêmes, de brisures, de constantes mises en question.

    Au travers des approches variées, signées des meilleurs spécialistes de Roud et de plusieurs jeunes chercheurs – français et suisses –, le présent volume montre en quoi ce poète, enraciné dans sa campagne vaudoise (que le promeneur impénitent ne cesse d’évoquer avec finesse et tendresse), dépasse le chant de sa terre et de son pays, pour rejoindre les grandes voix poétiques de tous temps.



    Peter Schnyder est professeur à l’Université de Haute-Alsace, où il dirige le Diplôme d’université en Études helvétiques. Il est l’auteur de nombreux essais sur Gide et son temps (Pré-Textes : André Gide et la tentation de la critique, Paris, 2001), de la poésie francophone et française (André Frénaud : vers une plénitude non révélée, Paris, 1997). Avec Peter André Bloch, il a publié, dans la même collection : Miroirs–Reflets. Esthétiques de la duplicité (2003).


     


    « Le théâtre dans le réel : Formes d'un théâtre politique allemand après le réunification, 1990-2000 Emmanuel Behague Mystique, mysticisme et modernité en Allemagne autour de 1900 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter