• CHARLES MOPSIK LES GRANDS TEXTES DE LA CABALE.

    Les grands textes de la cabale : les rites qui font Dieu, Verdier, Lagrasse, 1993. 

    Pratiques religieuses et efficacité théurgique dans la cabale, des origines jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, tel est le sujet d'étude de cet ouvrage.
    Première monographie entièrement consacrée à la signification et à la fonction des observances religieuses (ta'amé ha-mitsvot), ce livre rassemble en traduction française les écrits d'une centaine de cabalistes, présentés et expliqués dans l'ordre chronologique, école par école, auteur par auteur. Un des apports les plus originaux des cabalistes a été le développement d'une pensée de la pratique et des oeuvres qui attribue à celles-ci un pouvoir sur la création et sur le monde divin, pouvoir si extraordinaire qu'il est même capable de " faire Dieu ".
    Les systèmes de pensée élaborés par les cabalistes pour rendre compte de cette puissance des actes des hommes se sont déployés en mêlant certains concepts issus du néoplatonisme tardif et de sa théurgie aux croyances bibliques et aux exégèses rabbiniques anciennes. Cette fusion entre certains aspects de la pensée des derniers philosophes de la fin de l'Antiquité et de la tradition juive a été d'une très grande fécondité puisqu'elle a suscité une immense littérature qui s'est proposée d'élucider les " secrets de la Torah ".
    Cette part essentielle de la pensée juive, très souvent ignorée et parfois même rejetée comme intrusion étrangère et inauthentique, se trouve au coeur de la conception théologique et anthropologique de quelques maîtres parmi les plus éminents de l'histoire du judaïsme.
    « CHARLES MOPSIK L’Ecclésiaste et son double araméen.CHARLES MOPSIK Lettre sur la sainteté. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter