• -- Denis Ledogar - Au chevet des malades -.

     

     

    Ce livre est réalisé par une équipe d'aumônerie d'hôpital en lien avec des médecins, des infirmières, des psychologues et des assistantes sociales, sous la responsabilité de Denis Ledogar. C'est leur expérience vécue sur le terrain qu'ils ont voulu faire partager à tous ceux qui sont concernés par la maladie, qu'elle les touche personnellement ou qu'elle touche un proche. L'ouvrage se compose de trois grandes parties, suivies d'un petit guide pratique et d'annexes : La maladie et l'hospitalisation ; L'accompagnement du malade ; L'accompagnement de la fin de vie.

    Du diagnostic à l'hospitalisation, du séjour à l'hôpital au retour à domicile ou à l'entrée en soins palliatifs, ce guide très complet et unique en son genre permet à tous ceux qui se dévouent auprès des malades - familles, bénévoles, accompagnateurs, infirmiers, personnels soignants... - d'appréhender la personne dans toutes ses dimensions : médicale, humaine et spirituelle. Il éclaire notamment sur la manière d'accompagner les malades en fin de vie, en respectant les rites de funérailles et les coutumes propres à chaque religion. Parsemé de nombreux témoignages, ce livre accessible à tous les publics traite également des grandes maladies actuelles : cancer, sida, Alzheimer. Il expose l'état de la question sur le don d'organes et les soins palliatifs, et aborde les difficiles problèmes de l'acharnement thérapeutique et de l'euthanasie.

    C'est avec sa générosité habituelle que Denis Ledogar, toujours porté par l'espérance, offre à tous ce soutien précieux pour mieux comprendre et mieux vivre la maladie.

    Denis Ledogar - Au chevet des malades -

     

    Acheter sur eBay 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Librairie Touslivres sur eBay

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Kazuo Ishiguro, né en 1954 à Nagasaki. Il est l'auteur de six romans : Lumière pâle sur les collines, Un artiste du monde flottant (Whitbread Award 1986), Les vestiges du jour (Booker Prize 1989), L'inconsolé, Quand nous étions orphelins et Auprès de moi toujours.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Livres d'occasion dans toutes les catégories, toutes les époques :

     

    Librairie Paragraphe

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Eloge du carburateur.

    « La génération actuelle de révolutionnaires du management considère l'éthos artisanal comme un obstacle à éliminer. On lui préfère de loin l'exemple du consultant en gestion, vibrionnant d'une tâche à l'autre et fier de ne posséder aucune expertise spécifique. Tout comme le consommateur idéal, le consultant en gestion projette une image de liberté triomphante au regard de laquelle les métiers manuels passent volontiers pour misérables et étriqués. Imaginez à côté le plombier accroupi sous l'évier, la raie des fesses à l'air. »

     

    Matthew B. Crawford était un brillant universitaire, bien payé pour travailler dans un think tank à Washington. Au bout de quelques mois, déprimé, il démissionne pour ouvrir... un atelier de réparation de motos. À partir du récit de son étonnante reconversion professionnelle, il livre dans cet ouvrage intelligent et drôle l'une des réflexions les plus fines qu'il nous ait été donné de lire sur le sens et la valeur du travail dans les sociétés occidentales.

     

    Mêlant anecdotes, récit et réflexions philosophiques et sociologiques, il montre que ce « travail intellectuel », dont on nous rebat les oreilles depuis que nous sommes entrés dans I'« économie du savoir », se révèle pauvre et déresponsabilisant. De manière très fine, à l'inverse, il restitue l'expérience de ceux qui, comme lui, s'emploient à fabriquer ou réparer des objets - ce qu'on ne fait plus guère dans un monde où on l'on ne sait plus rien faire d'autre qu'acheter, jeter et remplacer. Il montre que le travail manuel peut même se révéler beaucoup plus captivant d'un point de vue intellectuel que tous les nouveaux emplois de I'« économie du savoir».

     

    « Retour aux fondamentaux, donc. La caisse du moteur est fêlée, on voit le carburateur. Il est temps de tout démonter et de mettre les mains dans le cambouis... »

     

    Matthew B. Crawford est philosophe et réparateur de motos.

     Il vit à Richmond, en Virginie.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique