• Albert Cossery Les fainéants dans la vallée fertile

    Albert Cossery 

    Les fainéants dans la vallée fertile

    « Qu'est-ce que j'entends ? gémit le vieil Uzef. Tu veux travailler ! Pourquoi ? Qu'est-ce qui te déplaît dans cette maison? Fils ingrat ! Je t'ai nourri et habillé pendant des années, et voilà tes remerciements ! Tu veux nous couvrir de honte! » La fainéantise, dans cette surprenante famille égyptienne, loin d'être un défaut, est cultivée comme une plante rare et précieuse. Galal, l'aîné, est tenu pour le plus sage de tous parce que depuis sept ans il passe sa vie au lit, ne se levant que pour s'asseoir à table. Rafik, lui, a renoncé à épouser la femme qu'il aime de peur qu'elle ne vienne troubler la douce somnolence qui règne dans la maison. Serag, le cadet, fera-t-il la folie de partir travailler en ville ? Comme si le travail ne pouvait engendrer autre chose que désordres et malheurs !
    « ALBERT COSSERY MENDIANTS ET ORGUEILLEUXALAN SILLITOE LA SOLITUDE DU COUREUR DE FOND »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter