• Présentation de l'éditeur

    250 articles et plus de 2 000 définitions qui rendent accessibles les grandes notions des sciences psychologiques avec des développements sur les débats actuels, des dossiers thématiques et des biographies complètes.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Présentation de l'éditeur

    Cet essai de Pierre Bourdieu se penche sur la crise de la société paysanne en Béarn et plus particulièrement sur le problème du célibat en milieu rural. En effet, le célibat, et plus particulièrement le célibat des aînés, met la société paysanne en péril en accélérant des phénomènes tels que l'émigration, le dépérissement et la disparition des entreprises agricoles. Cet ouvrage rassemble trois articles sur ce sujet.
     

    Quatrième de couverture

    "Le célibat est un des drames les plus cruels que la société paysanne ait connus au cours des dernières décennies. Il a contribué, plus qu'aucun autre facteur, l'émigration mise à part, au dépérissement et à la disparition des petites entreprises agricoles qui étaient au fondement de l'ordre rural d'autrefois.

    Les trois articles rassemblés ici reviennent à trois reprises sur le même problème: comment expliquer le célibat des aînés dans une société connue pour son attachement exceptionnel au droit d'aînesse? Ils offrent la possibilité de suivre, étape par étape, le développement d'une recherche. Le dernier, qui présente le modèle explicatif le plus général, permet de comprendre ce qui se livrait et se dissimulait à la fois dans la scène initiale : le petit bal que j'avais observé était une réalisation concrète du marché des biens symboliques qui, en s'unifiant à l'échelle nationale, a voué les paysans, leurs manières, leur tenue vestimentaire et leur corps même à une brusque dévaluation." - P.B.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Présentation de l'éditeur

     

    L'idéologie dominante est l'idéologie des dominants. Elle s'impose socialement comme une évidence légitime fondée jadis sur la propriété, hier sur la compétence, aujourd'hui sur le mérite. Selon une logique circulaire implacable, elle contribue à reproduire l'ordre social en faisant des propriétés sociales des dominants le fondement légitime de la domination. Pour contrer le discours de la fin des idéologies, de la disparition des classes et des intérêts de classes, il faut démonter la philosophie sociale dominante dans le champ du pouvoir.
    Écrit il y a une trentaine d'années à propos de la France de Giscard, ce texte, à la fois politique et scientifique, fournit les outils nécessaires à un tel démontage pour peu qu'on veuille l' appliquer à la France de Sarkozy.
     

     

    Biographie de l'auteur

    Pierre Bourdieu, (1930 2002) sociologue, enseignant à l'EHESS, il y fonda en 1968 le Centre de sociologie de l'éducation et de la culture. Devenu l'un des plus brillants intellectuels français, il est nommé professeur au Collège de France en 1981.


    Luc Boltanski, sociologue, est directeur d'études à l'EHESS. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Le Nouvel Esprit du capitalisme (Gallimard, 1999) et La Souffrance à distance (Gallimard, 2007).

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Présentation de l'éditeur

     

    Transversale à l'oeuvre de Pierre Bourdieu, la question de l'Etat n'a pu faire l'objet du livre qui devait en unifier la théorie. Or celle-ci fournit à bien des égards la clé d'intégration de l'ensemble de ses recherches. Etudier cet " objet impensable ", c'est en effet appréhender le lieu d'où, dans les sociétés modernes, tous les pouvoirs tirent en dernière instance leur légitimité et leur autorité. Dévoilant les illusions de la " pensée d'Etat ", vouée à entretenir la croyance en un principe de gouvernement orienté vers le bien commun, comme celles de l'" humeur anti-institutionnelle ", qui résume la construction d'un appareil bureaucratique à une fonction de maintien de l'ordre social, Pierre Bourdieu montre que cette " fiction collective " aux effets bien réels est à la fois le produit, l'enjeu et l'espace ultimes de toutes les luttes d'intérêts. Mais, à rebours de sa réputation de théoricien ardu, cette transcription donne aussi à lire un " autre Bourdieu ", d'autant plus concret et pédagogue qu'il livre sa pensée en cours d'élaboration. A l'heure où la crise financière permet à des instances supranationales de hâter le basculement du rapport de force et de condamner, au mépris des démocraties, les services publics au démantèlement, cet ouvrage apporte enfin les instruments critiques nécessaires pour assumer, en toute lucidité, un rôle de citoyen.
     

     

    Biographie de l'auteur

    Pierre Bourdieu (1930-2002) est le sociologue contemporain le plus lu à travers le monde et une figure intellectuelle majeure de la fin du XXe siècle. Toute la seconde partie de son œuvre a été publiée au Seuil.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Imaginez-vous perdu dans le désert, loin de tout lieu habité, et face à un petit garçon tout blond, surgi de nulle part. Si de surcroît ce petit garçon vous demande avec insistance de dessiner un mouton, vous voilà plus qu'étonné ! À partir de là, vous n'aurez plus qu'une seule interrogation : savoir d'où vient cet étrange petit bonhomme et connaître son histoire.

    S'ouvre alors un monde étrange et poétique, peuplé de métaphores, décrit à travers les paroles d'un "petit prince" qui porte aussi sur notre monde à nous un regard tout neuf, empli de naïveté, de fraîcheur et de gravité. Très vite, vous découvrez d'étranges planètes, peuplées d'hommes d'affaires, de buveurs, de vaniteux, d'allumeurs de réverbères.

    Cette évocation onirique, à laquelle participent les aquarelles de l'auteur, a tout d'un parcours initiatique, où l'enfant apprendra les richesses essentielles des rapports humains et le secret qui les régit : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux."

    Oeuvre essentielle de la littérature, ce livre de Saint-Exupéry est un ouvrage que l'on aura à coeur de raconter à son enfant, page après page, histoire aussi de redécouvrir l'enfant que l'on était autrefois, avant de devenir une grande personne ! --Xavier Marciniak --Ce texte fait référence à l'édition brochée.

     

     

    Présentation de l’éditeur :

    « Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ... »
    Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince
    Antoine de Saint-Exupéry naît à Lyon en 1900. Après Vol de nuit, Terre des hommes et bien des aventures aériennes, il écrit et illustre Le Petit Prince à New York, en 1942. Il rejoint Alger en 1943 comme pilote de reconnaissance pour l’armée et disparaît le 31 juillet 1944 lors d’une mission au-dessus de la Méditerranée. La première édition du Petit Prince en France date de 1946. Depuis, le livre a été tiré à plus de 11 millions d’exemplaires en France, traduit en quelque 160 langues et on estime à 80 millions d’exemplaires sa diffusion mondiale. Plus de 60 ans après sa parution, près de 300 000 exemplaires du conte original sont vendus en langue française chaque année. --Ce texte fait référence à l'édition reliée.



    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires